Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:

1.23 Pourquoi Abraham est-il si important ?

Les événements majeurs de l’Ancien Testament

Abraham avait déjà presque tout ce qu’il voulait quand Dieu lui demanda, un jour, de tout laisser derrière lui, pays et biens, pour voyager avec sa famille vers une terre que Dieu lui montrerait (Gn 12,1)Gn 12,1 : Le Seigneur dit à Abram : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai.. Dieu lui promît une descendance nombreuse. Abraham faisait confiance à Dieu, à raison : malgré leur âge avancé, Abraham et sa femme Sarah donnèrent le jour à un fils, Isaac (Gn 21,2-3)Gn 21,2-3 : Elle devint enceinte, et elle enfanta un fils pour Abraham dans sa vieillesse, à la date que Dieu avait fixée. Et Abraham donna un nom au fils que Sara lui avait enfanté : il l’appela Isaac (c’est-à-dire : Il rit)..

En dernière épreuve, Dieu demanda à Abraham de sacrifier son fils. Malgré sa douleur, il s’empressa d’obéir mais Dieu l’arrêta juste à temps. Abraham avait montré qu’il aimait Dieu par-dessus tout et ainsi qu’il coopérait au plan de Dieu. Dieu peut faire de grandes choses à travers nous si nous lui faisons confiance et coopérons avec lui.

> Approfondissez grâce au livre

Dieu appela Abraham pour être notre « Père dans la foi ». Abraham obéit à Dieu et il fut récompensé de sa confiance d'une manière qu'il n'aurait jamais pu imaginer.

La Sagesse de l’Église

Comment Dieu se révèle-t-il dans l’Ancien Testament ?

Dans l’Ancien Testament, Dieu se manifeste comme celui qui a créé le monde par amour et reste fidèle aux hommes, même quand ceux-ci s’éloignent de lui dans le péché.

Dieu se révèle dans l’histoire : avec Noé il a conclu une Alliance pour le salut de tous les êtres vivants. Il a appelé ensuite Abraham pour faire de lui le père d’une multitude de nations (Gn 17,5) et bénir en lui tous les peuples de la terre (Gn 12,3). Le peuple d’Israël, issu d’Abraham, devint son bien particulier. À Moïse, il s’est présenté sous son Nom. Son Nom mystérieux יהוה, retranscrit la plupart du temps sous la forme de Yahvé, signifie « je suis celui qui est ». Il libère Israël de l’esclavage en Égypte, conclut pour lui une Alliance au Sinaï et lui donne la Loi par Moïse. Dieu ne cesse d’envoyer à son peuple des prophètes pour l’appeler à la conversion et au renouvellement de l’Alliance. Les prophètes annoncent que Dieu conclura une Alliance nouvelle et éternelle qui apportera un renouveau radical et le salut définitif. Cette Alliance sera offerte à toute l’humanité. [Youcat 8]

Dans la Sainte Écriture, quels sont les principaux témoins de l’obéissance de la foi ?

Il y a de nombreux témoins, et particulièrement deux. Abraham qui, mis à l’épreuve, « eut foi en Dieu » (Rm 4, 3) et qui a toujours obéi à son appel ; c’est pourquoi il est devenu « le père de tous ceux qui croiraient » (cf. Rm 4, 11. 18) ; et la Vierge Marie qui, pendant toute sa vie, a réalisé de la façon la plus parfaite l’obéissance de la foi : « Fiat mihi secundum verbum tuum – Qu’il me soit fait selon ta parole » (Lc 1, 38). [CCEC 26]

Quand Dieu nous parle, comment pouvons-nous lui répondre ?

Répondre à Dieu, c’est croire en lui. 

Celui qui veut croire a besoin d’un cœur attentif (1R 3,9). Dieu cherche un contact avec nous de différentes manières. Chaque rencontre avec quelqu’un, chaque émerveillement devant le spectacle de la nature, chaque hasard apparent, chaque défi, chaque douleur cache un message secret que Dieu nous adresse. De manière encore plus évidente, Dieu s’adresse à nous par sa Parole ou par la voix de notre conscience. Il s’adresse à nous comme à des amis. Il faut donc que nous lui répondions de la même manière, en amis. Il faut croire en lui, lui faire totalement confiance, apprendre à toujours mieux le connaître et accepter sa volonté sans restriction. [Youcat 20] 

Voici ce que disent les papes

Après avoir conclu une alliance avec Abraham (cf. Gn 15, 18) et, par Moïse, avec le peuple d’Israël (cf. Ex 24, 8), il se révéla au peuple qu’il s’était acquis, par des paroles et par des actions, comme le Dieu unique, vivant et vrai, de sorte qu’Israël fit l’expérience des voies de Dieu avec les hommes, qu’il en acquit une intelligence de jour en jour plus profonde et plus claire grâce à Dieu parlant lui-même par la bouche des prophètes, et qu’il manifesta toujours plus largement parmi les nations. [Benoît XVI, Verbum Domini, 11]