Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
schildering van Jezus in de hemel

1.44 Serons-nous jugés immédiatement après notre mort ?

Paradis, enfer ou purgatoire ?

Notre vie nous donne toujours la possibilité de choisir Dieu et son amour. C’est juste après notre mort que chacun sera jugé selon ses faits ou non-faits.

Si nous choisissons Dieu pendant notre vie, nous irons en paradis, peut-être via le purgatoire. Quelqu’un qui choisit délibérément et consciemment contre l’amour de Dieu pendant sa vie choisit l’enfer. Ceux qui font de leur mieux pour vivre en chrétiens et aimer Dieu et leur prochain n’ont pas à avoir peur du jugement. Dieu veut que tout le monde aille au ciel.

> Approfondissez grâce au livre

Après notre mort, nous serons confrontés à nos choix devant Dieu. Ceux qui refusent l’amour et la miséricorde de Dieu iront en enfer. Ceux qui les acceptent vont au paradis.

La Sagesse de l’Église

Après notre mort devrons-nous comparaître devant un tribunal ?

Ce qu’on appelle le jugement particulier ou personnel se produit dès la mort de l’individu. Le jugement général, que l’on appelle aussi le Jugement dernier, arrivera au dernier jour, c’est-à-dire à la fin du monde lors du retour du Seigneur.

Lors de sa mort, chacun arrive à l’heure de vérité. Alors, rien ne peut plus être repoussé ou caché. Rien ne peut plus être changé. Nous sommes confrontés au jugement de Dieu, qui nous fait justice car, dans sa proximité sainte, nous ne pouvons être que justes, aussi que justes que Dieu nous a désirés quand il nous a créés. Peut-être aurons-nous besoin d’un processus de purification, peut-être pourrons-nous tomber immédiatement dans les bras de Dieu ? Mais peut-être sommes-nous remplis de tant de méchanceté, de haine, de refus de tout, que nous refusons à jamais le visage de l’amour, ce visage de Dieu. Une vie sans amour n’est rien d’autre que l’enfer. [Youcat 157]

Qu’est-ce que l’enfer ?

L’enfer est l’état de séparation éternel avec Dieu, l’absence absolu d’amour.

Celui qui meurt à l’état de péché grave, commis en pleine conscience et sans le regretter, celui qui rejette pour toujours l’amour de Dieu, qui fait miséricorde et pardonne, celui-là s’exclut lui-même de la communion de Dieu et des saints. Est-il vraiment possible que quelqu'un, au moment de la mort, contemple en face l’amour absolu et persiste dans le non ? Nous ne le savons pas. Mais notre liberté rend possible cette décision. Jésus ne cesse de nous prévenir de ne pas nous séparer définitivement de lui en nous désintéressant de la misère de ses frères et sœurs : « Allez-vous en loin de moi, vous les maudits, … chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait. » (Mt 15,41.45) [Youcat 161]

Comment concilier l’existence de l’enfer et l’infinie bonté de Dieu ?

S’il veut que « tous parviennent au repentir » (2 P 3, 9), Dieu a toutefois créé l’homme libre et responsable, et il respecte ses décisions. C’est donc l’homme lui-même qui, en pleine autonomie, s’exclut volontairement de la communion avec Dieu, si, jusqu’au moment de sa mort, il persiste dans le péché mortel, refusant l’amour miséricordieux de Dieu. [CCEC 213]

Qu’est-ce que le Jugement dernier ?

Le Jugement dernier aura lieu à la fin des temps lors du retour du Christ. Ceux qui auront fait le bien sortiront pour ressusciter et vivre, ceux qui ont fait le mal, pour ressusciter et être jugés (Jn 5,29).

Lors de son retour dans la gloire, le Christ fera jaillir sur nous tout l’éclat de sa lumière. La vérité apparaîtra au grand jour : nos pensées, nos actes, nos relations avec Dieu et avec les autres – rien ne sera plus voilé. Nous découvrirons alors le sens final de la Création, nous comprendrons quels merveilleux moyens Dieu a utilisés pour nous sauver. Enfin nous aurons la réponse à cette question récurrente : pourquoi le mal peut-il être si puissant, alors que Dieu est en réalité le Tout-Puissant ? Le Jugement dernier est effectivement le jugement final pour nous. C’est alors que se décidera si nous sommes ressuscités pour la vie éternelle ou si nous sommes séparés de Dieu à jamais. Pour ceux qui auront choisi la vie, Dieu se conduira de nouveau en Créateur : dans « un corps nouveau » (2Co 5,1), ils vivront pour toujours dans la gloire de Dieu et le loueront corps et âme. [Youcat 163]

Quand ce jugement arrivera-t-il ?

Ce jugement se produira à la fin du monde, dont seul Dieu connaît le jour et l’heure. [CCEC 215] 

Voici ce que disent les Pères de l’Église

Toutes les âmes ont donc, lorsqu’elles sortent de ce monde, des demeures différentes. Les bonnes sont reçues dans la joie, les méchantes dans les tourments. Mais quand la résurrection sera faite, la joie des bons sera plus grande, et plus graves aussi seront les tourments des méchants, parce qu’ils seront torturés avec leur corps. […] C’est là ce que tous recevront également, car pour le repos qui est accordé immédiatement après la mort, chacun, s’il en est digne, le reçoit aussitôt qu’il est mort. [Saint Augustin, Traités sur l’Évangile de Saint Jean, XLIX,10]