Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
winters landschap met kerkje

2.42 Quel rôle joua l’Église au siècle des Lumières ?

La réponse de l’Église

Au dix-septième siècle, les avancées de la science ont questionné la foi. Pour les penseurs des Lumières, seuls les déclarations qui pouvaient être rationnellement prouvées étaient considérées vraies. L’Église et le pape furent donc mis à rude épreuve.

Le rationalisme s’est centré sur la pensée humaine. La conclusion (erronée) fut que la révélation de Dieu et le christianisme étaient à rejeter. La foi et la science peuvent tout à fait être compatibles ! Parfois cette période eut un impact positif sur l’Église, puisque dans certains pays protestants les Lumières soulagèrent l’oppression des Églises et garantirent une plus grande liberté religieuse. Il y eut cependant aussi des crimes, notamment lors de la Révolution française, pourtant aussi fondée sur les Lumières.

> Approfondissez grâce au livre

Les Lumières provoquèrent un conflit entre foi et raison. Les dirigeants laïcs s’opposèrent au pape et voulurent limiter son influence.

Voici ce que disent les papes

Nous sommes avant tout des créatures, des créatures de Dieu et nous vivons dans la relation avec le Créateur. Nous sommes des êtres relationnels. Ce n'est qu'en acceptant notre nature relationnelle que nous entrons dans la vérité, sinon nous tombons dans le mensonge et en lui, à la fin, nous nous détruisons. Nous sommes des créatures et donc dépendantes du Créateur. Au cours de la période du siècle des Lumières, en particulier l'athéisme, cela apparaissait comme une dépendance dont il fallait se libérer. [Benoît XVI, Discours au Séminaire Romain, 20/02/2009]