Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:

2.53 Comment l’Église catholique a-t-elle pu retourner au Danemark ?

L’Église au XXe siècle

Après la réforme luthérienne du Danemark en 1536, il devint interdit d’être catholique. Á partir du milieu du 17è siècle, quelques petites congrégations, proche des ambassades de pays catholiques, furent autorisées, ainsi que dans la ville de Fredericia, où la liberté de culte était permise comme une tentative d'attirer de nouveaux arrivants dans la ville.

Le Danemark a étendu cette liberté de religion à tout le pays avec la constitution de 1849. Dans les décennies suivantes, le nombre de catholiques passa lentement de 2000 à 10 000 au 20è siècle. Au début, la plupart des catholiques, dont les prêtres et religieux, étaient étrangers, venant surtout d’Allemagne, de France et de Pologne. Au fil du temps, de nouveaux convertis danois virent également renforcer les rangs de ces congrégations.

Le premier évêque né au Danemark après la Réformation s’appelait Theodor Suhr (évêque de 1939 à 1965). Il a participé au Concile Vatican II à Rome (1962-1965) et son successeur, Hans Ludvig Matensen, a mis en place les réformes de Vatican II au Danemark. Aujourd’hui, le Danemark compte environ 45 000 catholiques. 

L’Église catholique est la deuxième communauté chrétienne la plus importante du Danemark, après l’Église d’État luthérienne. La diversité de ses membres est un reflet de son universalité.