Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
4 seizoenen in de natuur

3.26 L’Église possède-t-elle son propre calendrier ?

Liturgie

L’année liturgique commence quatre dimanches avant Noël, où nous célébrons la naissance de Jésus. Pendant l’année les croyants partagent et participent aux événements de la vie de Jésus. Il y a également des fêtes mettant à l’honneur Marie et les autres saints.

Le dimanche est le premier jour de la semaine parce que Jésus est ressuscité des morts un dimanche. C’est aussi pour cela que nous l’appelons ‘jour du Seigneur’. Le dimanche les fidèles sont invités à la messe, dans la mesure du possible, afin de prier et célébrer l’Eucharistie ensemble.

> Approfondissez grâce au livre

L’année liturgique commence quatre dimanches avant Noël. Les fêtes sont réparties en solennités, fêtes et mémoires.

La Sagesse de l’Église

Qu'est-ce que l'année liturgique ?

Au cours de l'année liturgique, l'Église célèbre les mystères de la vie du Christ, de son incarnation jusqu'à son retour dans la gloire. L'année liturgique commence avec l'Avent, qui est le temps de l'attente du Seigneur. Elle a son premier sommet avec les célébrations de Noël. Le deuxième sommet, encore plus grand, à Pâques avec la célébration de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ. Le temps de Pâques se termine à la Pentecôte où nous fêtons la venue du Saint-Esprit sur l'Église. L'année liturgique est émaillée de fêtes en l'honneur de la Sainte Vierge et des saints, au cours desquelles l'Église loue la grâce de Dieu qui a conduit les hommes vers le salut. [Youcat 186]

Quel est le centre du temps liturgique ?

Le centre du temps liturgique est le dimanche, fondement et cœur de toute l’année liturgique, qui, chaque année, a son sommet à Pâques, la fête des fêtes. [CCEC 241]

Quelle est l’importance du dimanche ?

Le dimanche est le centre du temps chrétien car il est le jour où nous célébrons la résurrection du Christ et chaque dimanche est une petite fête de Pâques.

Si on ne respecte pas le dimanche, comme jour du Seigneur, ou si on le supprime, la semaine ne comporte plus que des jours ouvrables. L’homme, qui a été créé pour la joie, devient une bête de somme et un fou de la consommation. Nous devons apprendre à faire correctement la fête sur terre sinon nous ne saurons pas quoi faire au ciel. Car au ciel, c’est dimanche, éternellement. [Youcat 187]

Voici ce que disent les papes

La voie privilégiée pour entrer dans le mystère du salut, rendu présent à travers les signes « sacrés », reste la voie qui consiste à suivre avec fidélité le déroulement de l'Année liturgique. Que les Pasteurs aient à cœur de développer une catéchèse « mystagogique », si chère aux Pères de l'Église, car elle permet de découvrir la signification des gestes et des paroles de la Liturgie, aidant ainsi les fidèles à passer des signes au mystère et à enraciner en lui leur existence tout entière ! [Jean-Paul II, Mane nobiscum Domine, 17]