Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
wijding

3.41 Pourquoi les femmes et les hommes mariés ne peuvent-ils pas devenir prêtres ?

Les sacrements

Jésus a volontairement choisi des hommes pour apôtres. Les femmes parmi ses disciples avaient un rôle différent mais tout aussi important. Comme ses prédécesseurs, le pape François veut rendre à la fois les hommes et les femmes participants à la gouvernance de l’Église, suivant la situation définie par Jésus.

Les apôtres ont passé leur ministère à des successeurs (les évêques) et leurs aides (prêtres et diacres). Dans l’Église catholique, les prêtres et les évêques restent en principe célibataires. Ils ont librement choisi d’être entièrement consacrés à Dieu en tout. Cela leur permet de pouvoir aller là où Jésus et l’Église les envoie.

> Approfondissez grâce au livre

Jésus n’a choisi que des hommes pour agir en son nom et en sa personne. Grâce au célibat, les prêtres sont totalement disponibles pour Jésus et l’Église.

La Sagesse de l’Église

Pourquoi l’appelle-t-on sacrement de l’Ordre ?

Ordre indique un corps de l’Église, dans lequel on est intégré au moyen d’une consécration spéciale (Ordination). Par un don particulier du Saint-Esprit, cette consécration permet d’exercer un pouvoir sacré au nom et par l’autorité du Christ pour le service du Peuple de Dieu. [CECC 323]

Quel est l'effet de l'ordination presbytérale ?

Par le ministère de l'évêque, l'homme qui est ordonné reçoit du Christ un don du Saint-Esprit, lui donnant une autorité sacramentelle, qui lui vient par l’évêque.

Être prêtre, cela ne revient pas seulement à prendre une fonction ou un ministère. Par le sacrement de l'ordre, un prêtre reçoit un pouvoir spécifique et une mission auprès de ses frères et sœurs dans la foi. [Youcat 252]

Qui peut recevoir le sacrement de l’Ordre ?

Ne peut recevoir validement le sacrement de l’Ordre qu’un baptisé de sexe masculin. L’Église se reconnaît liée par ce choix fait par le Seigneur lui-même. Personne ne peut exiger de recevoir le sacrement de l’Ordre. Mais il revient à l’autorité de l’Église de considérer l’aptitude des candidats. [CCEC 333] 

Comment se célèbre le sacrement de l’Ordre ?

Pour chacun des trois degrés, le sacrement de l’Ordre est conféré par l’imposition des mains sur la tête de l’ordinand par l’Évêque, qui prononce la prière consécratoire solennelle. Par cette prière, l’Évêque prie Dieu d’envoyer sur l’ordinand une effusion spéciale de l’Esprit Saint et de ses dons, en vue du ministère. [CCEC 331]

Que se passe-t-il lors de l'ordination épiscopale ?

L'ordination épiscopale confère à un prêtre la plénitude du sacrement de l'ordre. Il est ordonné successeur des apôtres et entre dans le collège des évêques. Avec les autres évêques et le pape, il est dès lors responsable de toute l'Église. L'Église lui donne mission d'enseigner, de sanctifier et de gouverner.

Le ministère épiscopal est le véritable ministère pastoral dans l'Église, car son origine remonte aux apôtres, les premiers témoins de Jésus, et il perpétue le ministère pastoral des apôtres institué par le Christ. Le pape aussi est un évêque, mais le premier d'entre eux, et la tête du collège des évêques. [Youcat 250]

Le fait que seuls des hommes puissent recevoir le sacrement de l'ordre est-il discriminatoire à l'égard des femmes ?

Le fait que seuls des hommes puissent être ordonnés ne dévalorise pas la femme. Devant Dieu, l'homme et la femme ont égale dignité, mais ils ont des charges et des charismes différents. L'Église tient à cette pratique parce que, lors de l'institution du sacerdoce à la Cène, Jésus a choisi exclusivement des hommes. Le pape Jean-Paul II a déclaré en 1994 que « l'Église n'avait pas le pouvoir d'ordonner des femmes, et que tous les fidèles de l'Église devaient se tenir définitivement à ce décret ».

Personne dans l'Antiquité n'a, autant que Jésus, mis les femmes en valeur (ce qui, alors, tenait de la provocation), leur accordant son amitié et les prenant sous sa protection. Des femmes marchaient à la suite de Jésus et il tenait leur foi en haute estime. La première à être témoin de la Résurrection fut une femme, Marie Madeleine. C'est pourquoi on dit qu'elle est « la femme-apôtre parmi les apôtres ». Pourtant l'ordination sacerdotale et la charge pastorale ont toujours été transmises à des hommes. Des prêtres hommes devaient représenter Jésus pour L'assemblée ecclésiale. Le sacerdoce est un ministère particulier qui exige de l'homme qu'il exerce son rôle masculin de père. Il n'a rien d'une suprématie masculine sur les femmes. Les femmes jouent un rôle dans l'Église, comme nous le voyons à travers Marie, un rôle non moins central que celui des hommes, mais c'est un rôle féminin. Ève devient la mère de tous les vivants (Gn 3,20). En tant que « mères de tous les vivants », les femmes ont des dons et des capacités particulières. Sans la manière qui leur est propre d’enseigner, d’évangéliser, de vivre la charité, la spiritualité et la pastorale, l’Église serait « amputée d’une moitié ». Quand des hommes d’Église utilisent le ministère du prêtre comme instrument de pouvoir, ou quad les femmes ne font pas profiter de leurs propres charismes, ils offensent l’amour et le Saint-Esprit de Jésus. [Youcat 257] 

Pourquoi l’Église demande-t-elle que les prêtres et les évêques soient célibataires ?

Jésus vécut en célibataire et voulut ainsi exprimer son amour sans partage pour Dieu le Père. Adopter le même mode de vie que Jésus et vivre dans la chasteté du célibat en vue du Royaume des cieux (Mt 19,12) est depuis l’époque de Jésus un signe d’amour, du don sans partage au Seigneur et de la totale disponibilité au service. L’Église catholique romaine réclame cette pratique de ses évêques et de ses prêtres ; les églises orientales, uniquement de leurs évêques.

Le célibat, selon Benoît XVI, ne peut pas signifier « que l’on reste vide en amour, au contraire, il doit signifier que l’on se laisse saisir par la passion de Dieu ». Un prêtre, par son célibat, doit montrer que sa vie est féconde parce qu’il rend présenta la paternité de Dieu et de Jésus. Le pape nous dit encore : « Le Christ a besoin de prêtres mûrs et courageux, capables d’exercer une véritable paternité spirituelle. » [Youcat 258]

Voici ce que disent les Pères de l’Église

Jésus-Christ et Marie ayant donc toujours été vierges, ont consacré la virginité dans l’un et l’autre sexe. Les apôtres étaient vierges, ou du moins gardèrent la continence après leur mariage. Les évêques, les prêtres et les diacres doivent être vierges, ou veufs, avant que d’être ordonnés ; ou du moins vivre toujours en continence après leur ordination. [Saint Jérôme, Lettres, LIV]

Voici ce que disent les papes

Les femmes prêtres, c’est quelque chose qu’on ne peut pas faire. Le Pape saint Jean-Paul II, à une époque de discussions, après une longue, longue réflexion, l’a dit clairement. Non parce que les femmes n’en ont pas la capacité, d’ailleurs regarde : dans l’Église les femmes sont plus importantes que les hommes, car l’Église est femme ; c’est l’Église au féminin, pas l’Église au masculin ; l’Église est l’épouse du Christ, et la Vierge est plus importante que les Papes, que les évêques et que les prêtres. [François, Conférence de Presse en vol, 27/09/2015]