Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
laatste avondmaal

2.15 Qui sont les Apôtres ? Qui sont leurs successeurs ?

Jésus, les apôtres et le pape

Pendant sa vie sur terre, Jésus a choisi douze disciples ou apôtres qu’il a envoyés dans le monde pour aider les autres et leur annoncer le message de Jésus, l’Évangile. De fait, apôtre veut dire celui qui est envoyé.

Après la mort et la résurrection de Jésus, les apôtres ont poursuivi leur œuvre. Les apôtres ont transmis leur ministère, reçu de Jésus, à leurs successeurs que nous appelons évêques. Les évêques d’aujourd'hui sont les successeurs des Apôtres, au bout d’une longue lignée de prédécesseurs.

> Approfondissez grâce au livre

Jésus a choisi 12 apôtres pour diriger l’Église, administrer les sacrements et prêcher l’Évangile. Leurs successeurs sont les évêques.

La Sagesse de l’Église

Dans le Royaume, quelle autorité confère le Christ à ses Apôtres ?

Jésus choisit les Douze, futurs témoins de sa Résurrection. Il les fait participer à sa mission et à son autorité pour enseigner, pour pardonner les péchés, pour édifier et pour gouverner l’Église. Dans ce collège, Pierre reçoit « les clefs du Royaume » (Mt 16, 19) et occupe la première place, avec la mission de garder la foi dans son intégrité et de confirmer ses frères. [CCEC 109] 

En quoi consiste la mission des Apôtres ?

Le mot Apôtre signifie envoyé. Jésus, l’Envoyé du Père, appela à lui les Douze, choisis parmi ses disciples, et il les institua ses Apôtres, faisant d’eux les témoins de sa résurrection et les fondements de son Église. Il leur donna mandat de poursuivre sa mission, leur disant : « Comme mon Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jn 20, 21), et il leur promit d’être avec eux jusqu’à la fin du monde. [CCEC 175]

Dans quel but Jésus a-t-il appelé des apôtres ?

Jésus fut entouré d’un large groupe de disciples, hommes et femmes. Dans ce groupe, il a choisi douze hommes qu’il a appelés apôtres (Lc 6,12-16). Il leur a donné une formation particulière et leur a confié différentes tâches : Il les envoya proclamer le Royaume de Dieu et faire des guérisons (Lc 9,2). Au dernier repas, Jésus ne prit avec lui que ces douze apôtres et il leur ordonna : » Faites cela en mémoire de moi » (Lc 22,19).

Les apôtres furent les témoins de la résurrection de Jésus et les garants de sa vérité. Ils ont continué son œuvre après sa mort et ont choisi des hommes pour leur succéder : les évêques. Aujourd'hui encore, les successeurs des apôtres exercent les pleins pouvoirs confiés par Jésus : ils dirigent, enseignent et célèbrent. La cohésion des apôtres est devenue le socle de l’unité de l’Église (succession apostolique). Pierre se distingue parmi les Douze, Jésus lui ayant conféré une autorité particulière : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église (Mt 16,18). À partir de cette situation particulière de Pierre parmi les apôtres, est née la fonction du pape. [Youcat 92]

Pourquoi l’Église est-elle apostolique ?

L’Église est apostolique parce qu’elle a été fondée par les apôtres, qu’elle maintient ce qu’ils ont transmis et qu’elle est dirigée par leurs successeurs.

Jésus a appelé les apôtres pour qu’ils soient ses collaborateurs les plus proches ; ils ont été ses témoins oculaires. Après sa résurrection, il leur est apparu à maintes reprises. Il leur a conféré l’Esprit-Saint et les a envoyés comme messagers disposant de pleins pouvoirs dans le monde entier. Dans la jeune Église, ils furent les garants de l’unité. Par l’imposition des mains, ils transmirent leur mission et leur autorité à leurs successeurs, les évêques. Ce que ceux-ci firent, à leur tour, jusqu’à aujourd'hui. On appelle ce processus « succession apostolique ». [Youcat 137] 

Qu’est-ce que la succession apostolique ?

La succession apostolique est la transmission, par le sacrement de l’Ordre, de la mission et de l’autorité des Apôtres à leurs successeurs, les Évêques. Par cette transmission, l’Église demeure en communion de foi et de vie avec son origine, tandis qu’au long des siècles, elle exerce son apostolat par la diffusion du Royaume du Christ sur la terre. [CCEC 176]

Quelle est l’œuvre du Christ dans la liturgie ?

Dans la liturgie, le Christ signifie et accomplit principalement son Mystère pascal. En donnant l’Esprit Saint aux Apôtres, il leur a donné, ainsi qu’à leurs successeurs, le pouvoir de réaliser l’œuvre du salut par le Sacrifice eucharistique et par les sacrements, où il agit lui-même pour communiquer sa grâce aux fidèles de tous les temps et dans le monde entier. [CCEC 222]

Voici ce que disent les Pères de l’Église

Ce qui me frappe encore, c'est la chaire de Pierre à qui le Seigneur, après la résurrection, a confié le soin de paître ses brebis, c'est aussi cette imposante succession du sacerdoce, couronnée par l'épiscopat qui découle directement du pontificat lui-même. [Saint Augustin, Réfutation de l’épître manichéenne appelée Fondamentale, IV]