Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:

2.16 Jésus était-il contre les femmes ?

Jésus, les apôtres et le pape

Les femmes ont joué un rôle important dans la vie terrestre de Jésus. Il est né de la Vierge Marie et après sa résurrection, il apparût en premier à ses disciples féminins. Dans sa relation respectueuse et publique avec les femmes, il méprisait partiellement les normes sociales de l’époque.

Les hommes et les femmes ont une valeur équivalente pour Jésus et pour l’Église, mais il est clair qu’ils ne sont pas égaux ; à chaque sexe incombe différentes tâches. C’est magnifique de voir à quel point l’homme et la femme sont complémentaires. Et en même temps, il est essentiel de rappeler qu’ils sont toujours égaux.

> Approfondissez grâce au livre

Jésus estimait beaucoup les femmes. Les femmes et les hommes ont une dignité égale aux yeux de Dieu, qui leur a donné des vocations différentes mais complémentaires.

La Sagesse de l’Église

Quel est le devoir de la personne humaine en ce qui concerne son identité sexuelle ?

Dieu a créé l’homme, homme et femme, avec la même dignité personnelle. Il a inscrit en chacun la vocation à l’amour et à la communion. Il revient à chacun d’accepter sa propre identité sexuelle, en en reconnaissant l’importance pour toute la personne, la spécificité et la complémentarité. [CCEC 487]

L’un des deux sexes est-il supérieur à l’autre ?

Non, Dieu a donné aux hommes et aux femmes une égale dignité personnelle.

Les hommes et les femmes sont créées à l’image de Dieu et sauvés par Jésus-Christ, ils sont enfants de Dieu. Il n’est donc pas chrétien ne humain de discriminer une personne ou de la rabaisser. Leur égalité de dignité et de droits ne signifie cependant pas que l’homme et la femme soient identiques. Les considérer comme semblables en tout, sans reconnaître leur spécificité à chacun, ne correspond pas au plan de Dieu sur la Création. [Youcat 401] 

Voici ce que disent les papes

[L’Évangile] contient un message d'une permanente actualité venant de l'attitude même du Christ. Celui-ci, dépassant les normes en vigueur dans la culture de son temps, eut à l'égard des femmes une attitude d'ouverture, de respect, d'accueil, de tendresse. Il honorait ainsi chez la femme la dignité qu'elle a toujours eue dans le dessein et dans l'amour de Dieu. [Jean-Paul II, Lettre aux Femmes, 29/06/1995, 3]