Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
jongen met laptop

4.47 Comment utiliser les réseaux sociaux de la bonne manière ?

Société et communauté

Les médias offrent beaucoup de façons de rester en contact avec beaucoup de personnes. Bien sûr on peut dire que la Bible ne dit rien des réseaux sociaux, et du coup tu peux faire ce que tu veux sur internet. Mais tu restes chrétien même en ligne, et la charité en est une partie intégrante.

Exclure ou harceler sur les réseaux sociaux, ou dire tout et n’importe quoi, est vraiment mal. Il est aussi essentiel de prendre du temps « hors-ligne » avec Dieu, ta famille et tes amis.

> Approfondissez grâce au livre

Quand on est connecté, on est toujours chrétien ! Ne postez ou ne textez pas n’importe quoi. Déconnectez-vous pour Dieu et les autres. Donnez-leur votre attention aimante.

La Sagesse de l’Église

Que demande le huitième commandement ?

Le huitième commandement demande le respect de la vérité, accompagné de la discrétion de la charité : dans la communication et l’information, qui doivent évaluer le bien individuel et commun, la défense de la vie privée, le risque de scandale. Le respect des secrets professionnels doit toujours être sauvegardé, sauf cas exceptionnels, et pour des motifs graves et proportionnés. Est aussi requis le respect des confidences faites sous le sceau du secret. [CCEC 524] 

Comment doivent être utilisés les moyens de communication sociale ?

L’information dans les médias doit être au service du bien commun ; dans son contenu, elle doit toujours être vraie et, en sauvegardant la justice et la charité, intégrale. D’autre part, elle doit s’exprimer d’une manière honnête et opportune, respectant scrupuleusement les lois morales, les droits légitimes et la dignité de la personne. [CCEC 525]

Pourquoi la vérité exige-t-elle la discrétion ?

La communication de la vérité doit se faire avec prudence, et conformément au précepte de l'amour fraternel. On brandit souvent la vérité comme une arme, ce qui a souvent des effets destructifs plutôt que constructifs.

Lors de la communication d'informations, il faut penser aux « trois questions » de Socrate : Est-ce vrai ? Est-ce bien ? Est-ce utile ? La discrétion est aussi la règle en ce qui concerne les secrets professionnels. Ils doivent toujours être sauvegardés, sauf cas exceptionnels à préciser strictement. Celui qui divulgue publiquement des confidences privées confiées sous le sceau du secret commet aussi une faute. Tout ce qu'on dit doit être vrai, mais tout ce qui est vrai ne doit pas forcément être dit. [Youcat 457]

Quelle responsabilité éthique a-t-on dans l'usage des moyens de communication ?

Les professionnels des médias ont une responsabilité vis-à-vis des usagers. Avant tout, ils doivent fournir des informations fondées sur la vérité. Ils doivent respecter les droits et la dignité des personnes dans leur recherche de faits véridiques et leur diffusion.

Les moyens de communication sociale doivent contribuer à la construction d'un monde juste, libre et solidaire. En effet, il n'est pas rare que les médias soient utilisés comme des armes dans des querelles idéologiques ; ou bien qu'en fonction des taux d'audience (l'audimat) on renonce à toute dimension éthique de leurs contenus pour n'en faire que des moyens destinés à séduire les usagers et à les rendre dépendants. [Youcat 459]

Voici ce que disent les papes

L’environnement communicatif peut nous aider à grandir ou, au contraire, à nous désorienter. Le désir de connexion numérique peut finir par nous isoler de notre prochain, de nos plus proches voisins. Sans oublier ceux qui, pour diverses raisons, n’ont pas accès aux médias sociaux, et risquent d’être exclus. […] Il ne suffit pas de passer le long des « routes » numériques, c’est-à-dire simplement d’être connecté : il est nécessaire que la connexion s’accompagne d’une rencontre vraie. Nous ne pouvons pas vivre seuls, renfermés sur nous-mêmes. Nous avons besoin d’aimer et d’être aimés. [François, Message pour la Journée des Communications, 01/06/2014]