Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
abdij

2.25 Comment la vie monastique a-t-elle commencé ?

Romains, conciles et Pères de l’Église

Parmi les premiers chrétiens, certains choisirent déjà une vie de prière, de pauvreté, d’abstinence (célibat) et de service au prochain. Lorsque les persécutions et martyrs se raréfièrent, d’autres moyens furent cherchés pour donner sa vie à Dieu.

Quelques moins choisirent de vivre en ermites dans le désert (par exemple dans ce qui est aujourd'hui l’Égypte et la Syrie). Autour de 325, quelques ermites ont commencé à vivre en communauté et obéissaient à leur supérieur. C’était le début de la vie monastique. Plus tard furent créés des ordres pour les hommes et pour les femmes. En plus de leur vie de prière, ces religieux consacraient leur temps à étudier, soigner, cultiver, copier et écrire des livres.

> Approfondissez grâce au livre

La vie monastique commença lorsque des hommes et des femmes s’installèrent à part du monde pour se consacrer entièrement à Dieu.

Voici ce que disent les papes

[Les sermons de Saint Basile] furent à l’origine de règles émanant de législateurs du monachisme — et tout d’abord saint Benoît lui-même qui considère Basile comme son maître.  […] C’est la raison pour laquelle beaucoup pensent que cette institution importante qu’est la vie monastique dans la structure de toute l’Église, a été établie au cours des siècles surtout par saint Basile ou au moins qu’elle n’a pas été définie selon sa nature propre sans sa participation décisive. [Jean-Paul II, Patres Ecclesiae, 2]