Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
askruisje

3.29 Pourquoi jeûner 40 jours pendant le carême ?

Les grandes fêtes de l’Église

Le Carême commence le Mercredi des Cendres, nommé d’après le signe que nous recevons sur nos fronts (en forme de croix) ce jour-là. Jésus a jeûné quarante jours dans le désert (Mt 4,1-2)Mt 4,1-2 : Alors Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. et nous suivons son exemple en jeûnant pendant le Carême.

Cette période nous rappelle que sans l’aide et la grâce de Dieu, nous ne sommes pas dignes du sacrifice de Jésus sur la croix.

> Approfondissez grâce au livre

Nous jeûnons pendant le carême, parce que Jésus a jeûné dans le désert. Nous pouvons aussi écarter d’autres choses que nous aimons faire, pour nous rapprocher de lui.

La Sagesse de l’Église

Que nous révèlent les tentations de Jésus au désert ?

Les tentations de Jésus au désert récapitulent celle d’Adam au paradis et celles d’Israël dans le désert. Satan tente Jésus dans son obéissance à la mission confiée par son Père. Le Christ, nouvel Adam, résiste et sa victoire annonce celle de la passion, obéissance suprême de son amour filial. L’Église s’unit à ce Mystère tout particulièrement dans le temps liturgique du Carême. [CCEC 106]

Pourquoi Jésus a-t-il été soumis à la tentation ? Pouvait-il vraiment être tenté ?

Du moment que Jésus possède une véritable nature humaine, il est accessible aux tentations. En lui nous n'avons pas un sauveur impuissant à compatir à nos faiblesses, lui qui a été éprouvé en tout, d'une manière semblable, à l'exception du péché (He 4,15). [Youcat 88]

Voici ce que disent les papes

Le carême se caractérise, dans la tradition de l'Église, par certaines pratiques : le jeûne, l'aumône et la prière. Le jeûne signifie l'abstinence de nourriture, mais il comprend d'autres formes de privation pour une vie plus sobre. Mais tout cela n'est pas encore la pleine réalité du jeûne : c'est le signe extérieur d'une réalité intérieure, de notre engagement, avec l'aide de Dieu, de nous abstenir du mal et de vivre de l'Évangile. Personne ne jeûne vraiment s'il ne sait pas se nourrir de la Parole de Dieu. [Benoît XVI, Audience Générale, 09/03/2011]