Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:

1.15 Quelle est la structure de l’Ancien Testament ?

La Bible: vraie ou fausse?

L'Ancien Testament catholique est composé de 46 livres. Les cinq premiers – la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome – sont appelés Pentateuque (un mot grec signifiant cinq rouleaux).

Le Pentateuque est suivi par les livres historiques, qui relatent l’histoire du peuple d’Israël, puis les livres prophétiques dans lesquels des prophètes mettent en garde contre le péché et annoncent la venue du Messie (Jésus). Enfin, il y a les livres de la sagesse. Ceux-là sont une collection de réponses aux questions générales sur la vie, posées par des croyants. Ce que nous appelons Ancien Testament est appelé Tanakh par les juifs.

> Approfondissez grâce au livre

Les 46 livres de l’Ancien Testament se séparent en 4 parties : le Pentateuque, les livres historiques, les livres prophétiques, les livres sapientiaux.

La Sagesse de l’Église

Quelle est la signification de l'Ancien Testament pour les chrétiens ?

Dans l'Ancien Testament, Dieu se révèle comme le créateur du monde et comme celui qui le maintient en existence mais aussi comme guide et éducateur des hommes. Les livres de l'Ancien Testament eux aussi sont Parole de Dieu et Écriture sainte. Sans l'Ancien Testament, on ne peut pas comprendre Jésus.

Pour nous apprendre la foi, une grande histoire commence avec l'Ancien Testament, elle prend une tournure décisive dans le Nouveau Testament et elle arrive à son terme avec la fin du monde et le retour du Christ. L’Ancien Testament est donc bien plus qu’un simple prologue du Nouveau Testament. Les commandements et les prophéties pour le peuple de l’ancienne Alliance et les promesses pour tous les humains qu’il comporte n’ont jamais été révoqués. Dans les livres de l’ancienne Alliance se trouve un trésor irremplaçable de prières et de textes de sagesse : les Psaumes en particulier sont au cœur de la prière quotidienne de l’Église. [Youcat 17]

Voici ce que disent les papes

« Le Nouveau Testament est caché dans l’Ancien et l’Ancien est révélé dans le Nouveau », c’est ainsi qu’avec une profonde sagesse, saint Augustin s’exprimait sur ce thème. Il est donc important qu’aussi bien dans la pastorale que dans le milieu académique, soit bien mise en évidence la relation intime entre les deux Testaments, en rappelant avec saint Grégoire le Grand que ce que « l’Ancien Testament a promis, le Nouveau Testament l’a fait voir ; ce que celui-là annonçait de façon cachée, celui-ci le proclame ouvertement comme présent. C’est pourquoi l’Ancien Testament est prophétie du Nouveau Testament ; et le meilleur commentaire de l’Ancien Testament est le Nouveau Testament ». [Benoît XVI, Verbum Domini, 41]