Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:

1.14 Quelle est la différence entre la Bible et le Coran ?

La Bible: vraie ou fausse?

Les musulmans croient que le Coran a été dicté mot pour mot à Mohammed par Dieu en arabe. Les textes du Coran sont sacrés pour les musulmans. C’est aussi vrai pour la Bible : en tant que chrétiens, nous croyons que la Bible a été inspirée par l’Esprit-Saint (mais Dieu n’a pas dicté le texte). Ce même Esprit-Saint aide les lecteurs à interpréter la Bible correctement. Les mots de la Bible sont lettre morte jusqu’à ce qu’on les lise.

Au regard du contenu, le Coran réfute le fait que Jésus est le Fils de Dieu et qu’il est mort et ressuscité. Cela veut dire que la vérité selon laquelle Dieu s’est incarné en Jésus par amour pour nous n’est pas reconnue.

> Approfondissez grâce au livre

Le Nouveau Testament dit que Jésus est le Fils de Dieu, ce qui est nié par le Coran. Dieu inspira les écrivains de la Bible. Il ne dicta pas le texte.

La Sagesse de l’Église

Quelle est la fonction de la Sainte Écriture dans la vie de l’Église ?

La Sainte Écriture donne soutien et vigueur à la vie de l’Église. Pour les fils de l’Église, elle est solidité de la foi, nourriture et source de vie spirituelle. Elle est l’âme de la théologie et de la prédication pastorale. Le Psalmiste dit qu’elle est « la lumière de mes pas et la lampe de ma route » (Ps 118 [119], 105). C’est pourquoi l’Église exhorte à la lecture fréquente de la Sainte Écriture, car « ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ » (saint Jérôme). [CCEC 24]

Voici ce que disent les papes

La foi en Dieu, que professent les descendants spirituels d’Abraham, chrétiens, musulmans et juifs, quand elle est vécue sincèrement, qu’elle pénètre la vie, est un fondement assuré de la dignité, de la fraternité et de la liberté des hommes et un principe de rectitude pour la conduite morale et la vie en société. Et il y a plus : par suite de cette foi au Dieu créateur et transcendant, l’homme se trouve au sommet de la création. Il a été créé, enseigne la Bible, « à l’image et à la ressemblance de Dieu » (Gn 1, 27) ; pour le Coran, livre sacré des musulmans, bien que l’homme soit fait de poussière, « Dieu lui a insufflé son esprit et l’a doté de l’ouïe, de la vue et du cœur », c’est-à-dire d’intelligence (Sourate 32, 8). [Jean-Paul II, Ankara 29/11/1979]