Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
rozenkrans

3.12 Comment prier le rosaire ?

Formes de la prière

Tu peux porter un chapelet avec toi à tout moment. Il s’agit d’un collier de cinq fois dix perles. Après un Notre Père, nous prions dix Je Vous Salue Marie.

Lorsque nous prions le chapelet, nous faisons mémoire de certains événements de la vie de Jésus et Marie. Ceux-ci sont appelés « mystères du Rosaire ». Le chapelet est comme une couronne de prières (roses) que nous offrons à Marie, en lui demandant de prier pour nous. La structure du rosaire est expliquée dans l’appli #TwGOD.

> Approfondissez grâce au livre

Dans le rosaire, vous récitez des Notre Père et Je vous salue Marie sur chaque grain, tandis que vous contemplez la vie de Jésus et Marie, en passant du temps avec eux.

La Sagesse de l’Église

Comment l’Église prie-t-elle Marie ?

Avant tout avec l’Ave Maria (Je vous salue, Marie), prière par laquelle l’Église demande l’intercession de la Vierge. Parmi les autres prières mariales, il y a le Rosaire, l’hymne acathiste, la Paraclèse, les hymnes et les cantiques des diverses traditions chrétiennes. [CCEC 563]

Comment prie-t-on le chapelet ou le rosaire ?

1. Au nom du Père…
2. Credo (Je crois en Dieu)
3. Notre-Père
4. Trois Je vous salue Marie
5. Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours pour les siècles des siècles. Amen.
6. Cinq groupe des dix (dizaine) comprenant chacun : un Notre-Père, dix Je vous salue Marie et un Gloire au Père…

Un rosaire complet comporte une méditation des Mystères joyeux, des Mystères lumineux, des Mystères douloureux et des Mystères glorieux du Rosaire.

Les Mystères joyeux (lundi, samedi) :
L’Annonciation de l’ange Gabriel à la Vierge Marie.
La Visite de la Vierge Marie à sa cousine Élisabeth.
La naissance de Jésus dans la grotte de Bethléem.
Jésus est présenté au Temple par Marie et Joseph.
Jésus est retrouvé dans le Temple.

Les Mystères lumineux (jeudi)
Le baptême de Jésus dans le Jourdain.
Les noces de Cana.
L’annonce du Royaume de Dieu et l’invitation à la conversion.
La Transfiguration de Jésus.
L’institution de l’Eucharistie par Jésus.

Les Mystères douloureux (mardi, vendredi)
L’agonie de Jésus à Gethsémani.
La flagellation de Jésus.
Le couronnement d'épines.
Le portement de la croix.
Jésus est crucifié et meurt sur la croix.

Les Mystères glorieux (mercredi, dimanche)
La Résurrection de Jésus.
L'Ascension du Seigneur au ciel.
La descente du Saint-Esprit au Cénacle.
L'Assomption de Marie au ciel.
Marie est couronnée Reine du ciel et de la terre.

[Youcat 481]

Voici ce que disent les papes

C'est précisément à partir de l'expérience de Marie que le Rosaire est une prière nettement contemplative. […] Sans la contemplation, le Rosaire est un corps sans âme, et sa récitation court le danger de devenir une répétition mécanique de formules et d'agir à l'encontre de l'avertissement de Jésus: “Quand vous priez, ne rabâchez pas comme les païens; ils s'imaginent qu'en parlant beaucoup, ils se feront mieux écouter” (Mt 6, 7). Par nature, la récitation du Rosaire exige que le rythme soit calme et que l'on prenne son temps, afin que la personne qui s'y livre puisse mieux méditer les mystères de la vie du Seigneur, vus à travers le cœur de Celle qui fut la plus proche du Seigneur, et qu'ainsi s'en dégagent les insondables richesses. [Jean-Paul II, Rosarium Virginis Mariae, 12]