Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
reageerbuizen

4.34 Quels sont les problèmes posés par la fécondation in vitro (FIV) ?

Insémination artificielle, embryons et clonage

La fécondation in vitro (FIV) implique la fécondation d’ovules avec du sperme dans un laboratoire. Beaucoup d’ovules sont fécondés, mais seuls un ou quelques-uns sont insérés dans l’utérus. Les autres sont détruits, utilisés pour la recherche, ou congelés pour une utilisation future. Jouer ainsi avec la vie humaine n’est pas bien ! Les parents n’ont pas droit à un enfant juste pour leur bonheur, peu importe le coût. Un enfant est toujours un don reçu librement de Dieu.

> Approfondissez grâce au livre

Avec la FIV, de multiples embryons humains sont conçus, parmi lesquels seuls un ou deux seront utilisés. Les autres sont soit tués soit congelés pour une utilisation ultérieure.

La Sagesse de l’Église

Pourquoi l’insémination et la fécondation artificielles sont-elles immorales ?

Elles sont immorales parce qu’elles dissocient la procréation de l’acte par lequel les époux se donnent l’un à l’autre, instaurant de ce fait une domination de la technique sur l’origine et la destinée de la personne humaine. En outre, l’insémination et la fécondation hétérologues, par le recours à des techniques qui font intervenir une personne étrangère au couple, lèsent le droit de l’enfant à naître d’un père et d’une mère connus de lui et liés entre eux par le mariage et ayant le droit exclusif de ne devenir parents que l’un par l’autre. [CECC 499]

Qu'est-ce que le vol, et que proscrit le septième commandement ?

Le vol, c'est l'usurpation illégale du bien d'autrui.

Quiconque s'approprie injustement le bien d'autrui transgresse le septième commandement, même si cette action n'est pas condamnée par la loi civile. L'injustice, c'est ce qui est injustice devant Dieu. Non seulement voler est contraire au septième commandement, mais aussi refuser injustement de payer un juste salaire, retenir des objets trouvés ou prêtés que l'on peut rendre et frauder en général. Le septième commandement dénonce aussi les pratiques suivantes : employer une main-d'œuvre dans des conditions indignes, ne pas observer des contrats dont l'engagement a été pris, gaspiller des revenus gagnés au mépris de l'obligation du partage, hausser ou faire baisser artificiellement les prix, nuire à l'emploi de collègues de travail, accepter la corruption et la subornation, entraîner des collaborateurs dans des actes illégaux, mal exécuter des travaux, ou exiger des honoraires disproportionnés, gaspiller les biens publics ou mal les administrer, contrefaire des chèques ou falsifier des factures, commettre des fraudes fiscales ou commerciales. [Youcat 428]

Voici ce que disent les papes

Le principe fondamental sera toujours la dignité de la personne humaine, le respect de ses droits fondamentaux, inaliénables, que la plupart de nos contemporains invoquent mais qui sont en réalité bien malmenés en un certain nombre de régions de la terre. Ces droits comprennent naturellement le respect de la vie humaine, à tous les stades de son développement, de la conception à la vieillesse, et aussi le respect de l'embryon humain qui ne peut être soumis à des expérimentations comme un objet. [Jean-Paul II, Discours au corps diplomatique de Belgique, 20/05/1985, 5]