Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
glas-in-lood raam in de Sint Pieter met daarop de heilige geest

1.32 Que fait le Saint-Esprit ? Ai-je besoin de lui ?

Que fait le Saint-Esprit?

L’Esprit-Saint nous aide à vivre une belle vie en chrétiens. Nous recevons son aide de façon particulière au Baptême et à la Confirmation, quand nous recevons aussi les dons de l’Esprit-Saint. Grâce à lui, nous pouvons croire en Dieu et le prier avec tout notre cœur (1Co 12,31Co 12,3 : C’est pourquoi je vous le rappelle : Si quelqu’un parle sous l’action de l’Esprit de Dieu, il ne dira jamais : « Jésus est anathème » ; et personne n’est capable de dire : « Jésus est Seigneur » sinon dans l’Esprit-Saint. ; Ga 4,6Ga 4,6 : Et voici la preuve que vous être des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! » c’est-à-dire : Père !).

À la Pentecôte, l’Esprit-Saint est le centre d’attention : nous célébrons la venue du Défenseur promis par Jésus aux disciples (Jn 14,16-17)Jn 14,16-17 : Moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous.. L’Esprit-Saint peut nous aider par ses dons tels que la sagesse et l’intelligence. Cependant le choix est nôtre : nous sommes libres de coopérer avec ces dons. L’Esprit-Saint ne peut, de ce fait, nous aider que si nous acceptons son aide et essayons de croire.

> Approfondissez grâce au livre

Chaque choix juste que nous faisons est inspiré par le Saint-Esprit. Vous avez besoin de son aide pour vivre une vie vraiment chrétienne. Demandez-la !

La Sagesse de l’Église

« Conçu par l’opération du Saint-Esprit… ». Que signifie cette expression ?

Elle signifie que la Vierge Marie a conçu dans son sein le Fils éternel par l’action de l’Esprit Saint et sans le concours d’un homme : « L’Esprit Saint viendra sur toi » (Lc 1, 35), lui a dit l’ange à l’Annonciation. [CCEC 94]

Pourquoi Marie est-elle vierge ?

Dieu a voulu que Jésus-Christ ait une véritable mère humaine mais lui seul comme Père : il voulait inaugurer un nouveau commencement, qui soit reconnu comme venant de lu et non de forces terrestres.

La virginité de Marie n’est pas une conception mythologique dépassée mais elle est fondamentale pour la vie de Jésus. Il est né d’une femme mais il n’a pas de père humain. Jésus est un nouveau début dans le monde, suscité d’en haut. Dans l’évangile de Luc, Marie demande à l’Ange : Comment cela sera-t-il puisque je ne connais pas d’homme ? (Lc 1,34). L’Ange lui répond : L’Esprit-Saint viendra sur toi (Lc 1,35). Bien que depuis les premiers siècles l’Église ait rencontré des moqueries au sujet de la virginité de Marie, elle a toujours cru qu’il s’agissait d’une virginité réelle et non symbolique. [Youcat 80]

Quels sont les sept dons du Saint-Esprit ?

Les dons du Saint-Esprit sont : la sagesse, l’intelligence, le conseil, la force, la science, la piété et la crainte de Dieu. L’Esprit-Saint en « dote » les chrétiens : c’est-à-dire qu’il leur accorde certaines forces pour compléter leurs dispositions naturelles, et leur donne ainsi la possibilité de devenir des instruments spécifiques de Dieu en ce monde.

Saint Paul a écrit : À l'un, c'est un discours de sagesse qui est donné par l'Esprit ; à tel autre, un discours de science, selon le même Esprit ; à un autre, la foi dans le même Esprit ; à tel autre, les dons de guérisons, dans l'unique Esprit ; à tel autre, la puissance d'opérer des miracles ; à tel autre, la prophétie ; à tel autre, le discernement des esprits ; à un autre, les diversités de langues, à tel autre, le don de les interpréter (1Co 12,8-10). [Youcat 310]

Quels sont les fruits du Saint-Esprit ?

Les fruits de l’Esprit sont : charité, joie, paix, patience, amabilité, bonté, douceur, mansuétude, fidélité, modestie, continence, chasteté (Ga 5,22-23).

Cette énumération des fruits de l’Esprit montre à quoi parviennent ceux qui se laissent saisir, conduire, former par Dieu. Les fruits du Saint-Esprit montrent que Dieu joue vraiment un rôle dans la vie des chrétiens. [Youcat 311]

Quel est l’effet de la Confirmation ?

L’effet de la Confirmation est l’effusion particulière de l’Esprit Saint, comme à la Pentecôte. Cette effusion imprime dans l’âme un caractère indélébile et elle augmente la grâce baptismale. Elle enracine plus profondément la filiation divine. Elle unit plus fermement au Christ et à son Église. Elle renforce dans l’âme les dons de l’Esprit Saint et elle confère une force particulière pour témoigner de la foi chrétienne. [CCEC 268]

Qui peut recevoir ce sacrement ?

Toute personne qui a déjà été baptisée peut et doit le recevoir, et cela une seule fois. Pour le recevoir efficacement, le baptisé doit être en état de grâce. [CCEC 269]

Que se passe-t-il lors de la confirmation ?

Lors de la confirmation, un chrétien baptisé est marqué d’un sceau indélébile que l’on ne peut recevoir qu’une seule fois, et qui marque cette personne en tant que chrétien pour toujours. Le don de l’Esprit-Saint est la force d’en haut qui permet au chrétien d’accomplir la grâce de son baptême à travers sa vie, et d’être « témoin » du Christ.

Se faire confirmer, c’est conclure « un contrat » avec Dieu. Le confirmand dit « Oui, je crois en Toi, mon Dieu, donne-moi ton Esprit afin que je t’appartienne totalement, que je ne sois jamais séparé de toi, et que je sois ton témoin durant toute ma vie, de toute mon âme et de tout mon corps, en actes et en paroles, dans les bons et les mauvais jours. » Et Dieu dit : « Moi aussi je crois en toi mon enfant – et je vais te donner mon Esprit, oui, me donner moi-même. Je vais tout entier t’appartenir. Je ne me séparerai jamais de toi, ici-bas et dans la vie éternelle. Je serai dans ton âme et dans ton corps, dans tes actes et tes paroles. Même si tu m’oublies, je serai là quand même – dans les bons, et les mauvais jours. » [Youcat 205]

Voici ce que disent les Pères de l’Église

Dans l’acte qui les a créés, […] la cause principielle de tout ce qui est fait [vient du] Père ; la cause démiurgique [du] Fils ; la cause perfectionniste [de] l’Esprit. Il s’ensuit que c’est par la volonté du Père que [la Création] subsiste, par l’acte du Fils qu’ils arrivent à l’être, par la présence de l’Esprit qu’ils reçoivent leur perfection. [St Basile, Sur le Saint-Esprit, Chap. 16, 38]