Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
opspattend water

3.36 Quels sont les effets du baptême ?

Les sacrements

À travers le baptême dans l’eau, Dieu nous adopte comme ses propres enfants. À partir de ce moment-là nous faisons partie de son Église, la grande famille des chrétiens. La personne qui reçoit le baptême (ou ses parents) promet de faire de son mieux pour vivre une vie de bon chrétien en rejetant le mal.

Ce sacrement nous lave du ‘péché originel’, ce péché que nous avons hérité de nos ancêtres. Tous les péchés que le baptisé a commis avant sont aussi ‘effacés’ et pardonnés. De cette façon, notre nouvelle vie dans le Christ commence de bon pied ! Dès notre baptême, l’Esprit-Saint nous aide à vivre en bons chrétiens (1Co 12,13)1Co 12,13 : C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit..

> Approfondissez grâce au livre

Par le baptême, nous devenons enfants de Dieu et membres de l’Église. Le péché originel et les péchés personnels sont lavés.

La Sagesse de l’Église

Depuis quand et à qui l’Église administre-t-elle le Baptême ?

Depuis le jour de la Pentecôte, l’Église administre le Baptême à ceux qui croient en Jésus Christ. [CCEC 255]

Qui peut baptiser ?

Les ministres ordinaires du Baptême sont l’Évêque et les prêtres ; dans l’Église latine, il y a également le diacre. En cas de nécessité, toute personne peut baptiser, pourvu qu’elle ait l’intention de faire ce que fait l’Église. Celui qui baptise verse de l’eau sur la tête du candidat et prononce la formule baptismale trinitaire : « Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ». [CCEC 260]

Peut-on être sauvé sans le Baptême ?

Parce que le Christ est mort pour le salut de tous les hommes, peuvent aussi être sauvés sans le Baptême ceux qui sont morts à cause de la foi (Baptême du sang), les catéchumènes et de même ceux qui, sous la motion de la grâce, sans avoir la connaissance du Christ ni de l’Église, recherchent sincèrement Dieu et s’efforcent d’accomplir sa volonté (Baptême de désir). Quant aux petits enfants morts sans Baptême, l’Église dans sa liturgie les confie à la miséricorde de Dieu. [CCEC 262]

Quels sont les effets du Baptême ?

Le Baptême remet le péché originel, tous les péchés personnels et les peines dues au péché. Il fait participer à la vie divine trinitaire par la grâce sanctifiante, par la grâce de la justification qui incorpore au Christ et à son Église. Il donne part au sacerdoce du Christ et il constitue le fondement de la communion avec tous les chrétiens. Il dispense les vertus théologales et les dons de l’Esprit Saint. Le baptisé appartient pour toujours au Christ : il est marqué du sceau indélébile du Christ (caractère). [CCEC 263] 

Qu’est-ce que le baptême ?

Le baptême est le fondement de toute vie chrétienne. Il est la porte d'entrée dans l’Église. Par lui, libérés du péché, nous devenons membres du Christ et nous entrons en communion avec Dieu.

Le baptême est le sacrement fondateur, le préalable à tous Les autres sacrements. Il nous unit à Jésus-Christ, nous plonge dans sa mort rédemptrice sur la croix et nous délivre ainsi de la puissance du péché, et nous fait renaître avec le Christ pour une vie sans fin. Comme le baptême est une alliance avec Dieu, il est nécessaire que le baptisé l'accepte et dise « oui ». [Youcat 194]

Comment le baptême est-il administré ?

La forme classique de baptême est la triple immersion du baptisé dans l'eau. Mais, la plupart de temps, celui qui administre le baptême verse trois fois de l'eau sur la tête du baptisé tout en disant : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. »

L'eau symbolise la purification et la vie nouvelle, ce qui était déjà signifié dans le baptême de pénitence de Jean- Baptiste. Le baptême qui est administré avec de l'eau au « nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » est plus qu'un signe de conversion et de pénitence, il est une vie nouvelle dans le Christ. D'où les signes supplémentaires de l'onction, de l'habit blanc et du cierge baptismal. [Youcat 195]

Pourquoi l'Église tient-elle à baptiser les petits enfants ?

La pratique de baptiser les petits enfants est une tradition très ancienne de l'Église. Il y a à cela une unique raison : avant que l'homme ne fasse le choix de Dieu, Dieu le choisit. Le baptême est par conséquent une grâce, un cadeau immérité venant de Dieu qui accueille sans conditions. Des parents croyants qui veulent le bien de leur enfant veulent donc qu'il reçoive le baptême. Le baptême délivre leur enfant de l'influence du péché originel et de la puissance de la mort.

Baptiser son enfant implique de l'initiera la foi. Au prétexte d'un libéralisme mal compris, c'est une injustice de différer le baptême d'un enfant. De même que l'on ne peut pas différer l'amour que l'on porte à un enfant en attendant qu'il le choisisse lui-même plus tard, ainsi serait-ce une injustice si des parents chrétiens différaient pour leur enfant la grâce divine du baptême. De même que chacun naît avec la faculté de parler, mais doit cependant apprendre le langage, ainsi chacun naît-il avec la faculté de croire, mais doit cependant apprendre à croire. On ne peut imposer le baptême arbitrairement à personne. Celui qui a reçu le baptême comme petit enfant doit par la suite le « ratifier » dans sa vie : ce qui veut dire qu'il doit dire oui pour le faire fructifier. [Youcat 197]

Le baptême est-il effectivement le seul chemin du salut ?

Pour tous ceux qui ont accueilli l'Évangile et qui ont entendu dire que le Christ est le chemin, la vérité et la vie (Jn 14, 6), le baptême est le seul chemin vers Dieu et vers le salut. Cependant, il est aussi vrai que le Christ est mort pour tous. Tous les hommes sont donc appelés au salut, même ceux qui n'ont pas eu l'occasion de découvrir vraiment le Christ et la foi, mais qui cherchent Dieu d'un cœur honnête et qui mènent une vie en conformité avec leur conscience (on appelle cela le baptême de désir).

Dieu a lié le salut aux sacrements. C'est pourquoi l'Église doit les offrir à l'humanité sans relâche. Renoncer à cette mission serait trahir le mandat de Dieu. Mais Dieu lui-même n'est pas lié à ses sacrements. Là où l'Église ne parvient pas, ou échoue – que ce soit par sa faute ou pour d'autres raisons -, Dieu lui-même ouvre aux hommes un autre chemin vers le salut. [Youcat 199]

Pourquoi les chrétiens devraient-ils choisir des prénoms de grands saints ?

Il n'y a pas de meilleurs modèles que les saints, ni de meilleurs auxiliaires. Si mon saint patron est un saint, j'ai un ami près de Dieu. [Youcat 202]

Voici ce que disent les Pères de l’Église

Heureux sacrement que celui de notre baptême ! quel effet ne produit-il pas ? il efface la tache de nos péchés passés […] et nous ouvre l'entrée à la vie éternelle. […] Pour nous qui sommes comme des poissons conduits par Jésus-Christ notre chef, nous naissons dans l'eau, et nous ne pouvons autrement conserver notre vie qu'en demeurant dans cette eau. [Tertullien, Traité du Baptême, I] 

Qu'as-tu vu ? De l'eau, oui, mais pas seulement cela : les diacres qui faisaient là leur service, l’évêque qui interrogeait et qui consacrait. […] Crois donc qu'il y a là la présence de la divinité. Tu crois à son action, tu ne crois pas à sa présence ? D'où viendrait alors l'action, si la présence ne la précédait ? [Saint Ambroise, Traité des Mystères, III,6]