Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:

3.51 Que sont les Églises occidentales catholiques ? Que sont les « rites » ?

Catholiques de rite orthodoxe

Il n’y a qu’une Église catholique, au sein de laquelle il y a différentes églises. Elles reconnaissent toutes l’autorité du pape. Nos différences viennent surtout de la division de l’empire Romain. Ceci mit Rome au centre de l’Église occidentale, qui devint Église catholique romaine. Mais à l’est, il y eut différentes Églises catholiques.

Un « rite » décrit la façon de célébrer la liturgie. Ce rite peut varier selon les Églises, et il peut y avoir plusieurs rites au rein d’une même Église. L’essentiel de la liturgie reste inchangé, le centre de l’Eucharistie reste la présence de Jésus lui-même.

Les deux rites les plus répandus sont le rite romain aussi appelé rite latin, ainsi que le rite byzantin ou rite grec catholique, qui ont tous deux été traduits en plusieurs langues. Parmi les autres rites nous trouvons le rite copte (Égypte), le rite éthiopien, le rite syrien-occidental, le rite syrien-oriental et le rite arménien.

Les catholiques orientaux et les catholiques romains font partie de l’Église catholique universelle. Un rite est une façon de célébrer la liturgie.

La Sagesse de l’Église

Pourquoi l’unique Mystère du Christ est-il célébré au sein de l’Église selon différentes traditions liturgiques ?

Parce que l’insondable richesse du Mystère du Christ ne peut être épuisée par une seule tradition liturgique. Depuis l’origine, cette richesse a donc trouvé, dans les différents peuples et les différentes cultures, des expressions qui se caractérisent par une variété et une complémentarité admirables. [CCEC 247]

Quel est le critère qui garantit l’unité dans cette pluralité ?

C’est la fidélité à la Tradition apostolique, à savoir la communion dans la foi et dans les sacrements reçus des Apôtres, communion signifiée et garantie par la succession apostolique. L’Église est catholique : elle peut donc intégrer dans son unité toutes les véritables richesses des différentes cultures. [CCEC 248]

L’Église peut-elle modifier et renouveler la liturgie ?

Dans la liturgie, il existe des éléments modifiables et d’autres non. Tout ce qui est d’institution divine ne peut être changé : les paroles de Jésus lors de la Cène par exemple. À côté de cela, il y a des éléments susceptibles de changement que l’Église a le pouvoir d’adapter. Le mystère du Christ doit être proclamé, célébré et vécu en tout temps et en tout lieu. Il faut donc que la liturgie corresponde à l’esprit et à la culture de chaque peuple.

Jésus a touché l’être humain tout entier, dans son esprit et son intelligence, son cœur et sa volonté. C’est exactement ce qu’il veut encore faire aujourd'hui dans la liturgie. C’est pourquoi celle-ci se présente sous des traits différents en Afrique et en Europe, dans une maison de retraite ou lors des Journées Mondiales de la Jeunesse. Elle a un autre visage dans les paroisses que dans les couvents. Mais on doit reconnaître en chaque liturgie la liturgie de l’Église universelle. [Youcat 192]