Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
katholieke symbolen

3.35 Que sont les sacrements ?

Les sacrements

Dieu sait que nous ne pouvons pas entrer en relation avec lui sans son aide. C’est pourquoi Jésus a institué les sacrements. Dieu est présent dans les sacrements d’une façon très concrète.

Tu peux voir le sacrement comme une sorte de ‘porte’ que Dieu nous offre afin d’entrer instantanément dans sa grâce. Il y a sept sacrements : le baptême, la confirmation, l’eucharistie, la réconciliation, l’onction des malades, le mariage et l’ordination.

> Approfondissez grâce au livre

Les sept sacrements sont des portes par lesquelles nous entrons dans la vie de Dieu. Il a confié leur administration à l’Église.

La Sagesse de l’Église

Comment se réalise l’initiation chrétienne ?

Elle se réalise par les sacrements qui posent les fondements de la vie chrétienne. Renés par le Baptême, les fidèles sont fortifiés par la Confirmation et se nourrissent de l’Eucharistie. [CCEC 251]

Que demande-t-on à un baptisé ?

À tout baptisé, on demande de faire la profession de foi, qui est exprimée personnellement dans le cas d’un adulte, ou par les parents et par l’Église dans le cas d’un petit enfant. Le parrain ou la marraine, et la communauté ecclésiale entière ont, eux aussi, une part de responsabilité dans la préparation au Baptême (catéchuménat), de même que dans le développement de la foi et de la grâce baptismale. [CCEC 259]

Quels sont les sacrements au service de la communion et de la mission ?

Deux sacrements, l’Ordre et le Mariage, confèrent une grâce spéciale pour une mission particulière dans l’Église, au service de l’édification du peuple de Dieu. Ils contribuent en particulier à la communion ecclésiale et au salut d’autrui. [CCEC 321]

Y a-t-il un lien organique entre les sacrements ?

Tous les sacrements sont une rencontre avec le Christ qui constitue lui-même le sacrement fondateur. On distingue les sacrements d'initiation qui introduisent dans la foi : le baptême, la confirmation et l’eucharistie ; les sacrements de guérison : la réconciliation et l'onction des malades ; les sacrements qui sont au service de la communion et de la mission : le mariage et l'ordre.

Le baptême nous relie au Christ. La confirmation nous offre son Esprit. L’eucharistie nous unit à lui. La réconciliation nous réconcilie avec le Christ. Par l'onction des malades, le Christ guérit, fortifie et console. Par le sacrement du mariage, le Christ offre son amour à notre amour et sa fidélité à la nôtre. Par l'ordre, les prêtres reçoivent la responsabilité de guider les fidèles, le pouvoir de pardonner les péchés et de célébrer la messe. [Youcat 193]

Pourquoi le Christ nous a-t-il donné le sacrement de pénitence/réconciliation et l'onction des malades ?

Le Christ manifeste son amour en allant chercher ceux qui sont perdus, et en guérissant les malades. C'est pourquoi il nous a donné le sacrement de pénitence et de réconciliation, par lequel nous sommes libérés du péché et fortifiés lorsque nous sommes faibles physiquement et moralement. [Youcat 224]

Comment s'appellent les sacrements au service de la communion ?

Celui qui est baptisé et confirmé peut recevoir deux sacrements qui lui confèrent une mission particulière dans l'Église, et un service auquel Dieu l'appelle : l'ordre et le mariage.

Ces deux sacrements ont un point commun : ils sont destinés à autrui. Personne n'est consacré pour lui seul et personne ne se marie pour lui seul. Les sacrements de l'ordre et du mariage visent à édifier te peuple de Dieu, c'est-à-dire qu'ils sont le canal par lequel L'amour de Dieu irrigue le monde. [Youcat 248]

Voici ce que disent les papes

La vie de prière est essentiellement nourrie par la participation à la liturgie de l’Église. Afin de pouvoir grandir, la vie intérieure a besoin d’aller à la messe et de d’avoir recours au sacrement de la réconciliation. De cette façon la vie entière peut être imprégnée par le Christ : par lui-même ainsi que par sa grâce. Il disait en effet : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui » (Jn 6,56). L’eucharistie est la nourriture spirituelle de laquelle nous tirons la force spirituelle nécessaire pour devenir des témoins et de porter du fruit en abondance. C’est pour cela qu’il est très important d’aller à la messe dominicale. [Jean-Paul II, Homélie à Gorzów, 02/06/1997]